Les Marais

Le Sel ou l'histoire de l'or blanc.

Aux temps géologiques, le bassin Guérandais était une baie.

Le retrait progressif de la mer a laissé place à des terres inondables.

Au Moyen-âge, la mer tente de reconquérir ce territoire mais l’homme a déjà modelé le paysage pour en extraire  » l’or blanc ».

Entre 1540 et 1660, le paysage est définitivement achevé.

Gigantesque mosaïque de bassin façonnées par l’homme, le marais de la presqu’île Guérandaise retient et maîtrise l’eau des marais.

Le marais est alimenté en eau salée par le traict ( bras de mer s’enfonçant dans les terres).L’action conjuguée du soleil et du vent fait naître le sel.


Fonctionnement d'une Saline

Les marais salants sont alimentés par le Traict qui fournit de l’eau de mer à une série d’étiers.

Aux grandes marées, l’eau de mer est admise dans la vasière par l’intermédiaire de la bondre.

La concentration de sel par évaporation commence à 25 g/l, puis passe à 50 g/l. L’eau de la vasière est ensuite admise dans le cobier, sa salinité atteint alors 80 g/l.

L’eau quitte le cobier et alimente le tour d’eau. Grâce à  une dénivellation, elle arrive en très faible quantité dans les fares.

Dans ces bassins d’évaporation la salinité passe de 90 à 150 g/l.

Des bassins plus grands, les adernes, forment une réserve journalière dans lesquelles la salinité grimpe jusqu’à 250g/l.

Par un petit canal – le délivre – le paludier alimente ses oeillets en eau chaude et salée. La hauteur de l’eau est alors d’environ 1 cm et la salinité atteint 300 g/l.Un des côtés de l’oeillet comporte une plate-forme – la ladure – qui reçoit la prise de sel quotidienne.

En périphérie de la saline, une plate-forme plus grande – le tormet – recevra la récolte de sel de la saison. Les bassins de la saline sont délimités par des ponts qui permettent la circulation du paludier.

Le paludier récolte la fleur de sel à  la surface de l’eau avec une lousse (outil permettant de passer l’eau et l’argile) et le gros sel au fond de l’oeillet avec un las (outil en fibre carbone avec un long manche ayant la forme d’un rateau et mesurant 5m).

 

 

N’hésitez pas à  venir nous rencontrer pour vivre la récolte du sel tout l’été. Nous sommes à  votre disposition au Ty musée ® situé dans les remparts de Guérande.

Si l’Egypte est un don du Nil, le sel est un présent des Dieux